LES ENFANTS SONT PEU CONTAMINANTS, LEURS FORMES DE COVID PEU GRAVES

Par votre pharmacien
LES ENFANTS SONT PEU CONTAMINANTS, LEURS FORMES DE COVID PEU GRAVES

TOUTE L'ACTUALITÉ DE LA PHARMACIE DU VIEUX DOULON (cliquer ici)

« Les enfants payent aujourd’hui un lourd tribut à l’hypothèse initiale selon laquelle ils étaient le vecteur principal de la circulation du virus Covid-19, par analogie à d’autres virus.
Nous savons aujourd’hui que ce n’est pas le cas, et que la quasi-totalité des enfants qui ont été infectés par le Covid-19 l’ont été au contact d’adultes ».


« Ouvrir les écoles est possible, car nous savons aujourd’hui qu’un enfant infecté par le Covid-19 développe très rarement des symptômes sévères ».


« Les mesures de distanciation excessive (comme la suppression des espaces de jeux, l’interdiction aux enfants de jouer entre eux, ou le refus de consoler un enfant) sont inutiles voire préjudiciables ».


« Ouvrir les écoles et les collectivités est aussi indispensable pour stopper tous les effets délétères du confinement sur certains enfants : décrochages scolaires, victimes de maltraitance... Le véritable risque pour l’enfant dans cette épidémie Covid-19 est sûrement de le priver d’un environnement socio-éducatif bénéfique à son développement ».


Les enfants de moins de 15 ans représentent moins de 1 % des cas en réanimation.
Il n’y a eu en France qu’un seul décès d’un enfant de moins de 15 ans atteint du covid-19, mais les causes du décès semblent multiples.


Les hypothèses qui expliqueraient que les enfants fassent des formes peu graves de covid-19, sont notamment qu’ils expriment moins le récepteur permettant au virus d’infecter leurs cellules.
D’autre part, le système immunitaire de l’enfant est très différent de celui de l’adulte, par exemple, la plupart des maladies infantiles sont bénignes chez l’enfant et beaucoup plus graves chez l’adulte (ex : varicelle).


On a observé quelques rares cas de complications post covid-19 chez des enfants, notamment de maladie de Kawasaki (inflammation du muscle cardiaque), mais qui guérissent bien.


Les femme enceintes ne sont pas un groupe à risque, elles non plus. Il n’y a pas de contamination materno-foetale (c’est-à-dire par le placenta).
Il y a eu quelques cas de contaminations de bébés en post natal, mais pas de cas graves.
Il est recommandé simplement de bien se laver les mains avant de s’occuper d’un bébé.


Bon courage à tous.


Sabine et l’équipe de la Pharmacie du vieux Doulon


Voir en Replay l'émission sur France 2/les-pouvoirs-extraordinaires-du-corps-humain/deconfinement-vivre-avec-le-virus


https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/sante-publique/covid-19-20-presidents-de-societes-savantes-de-pediatrie-reclament-le-retour-des-enfants-lecole?fbclid=IwAR1lqVXnXxMIRI51wvQDyTOvk_UoPtCblMj_gA15YlvYmyY8kLokhb8XoPs

TOUTE L'ACTUALITÉ DE LA PHARMACIE DU VIEUX DOULON (cliquer ici)